Tourisme - informations de Voyage Corée

Gameunsa-ji (감은사지)

Gameunsa-ji (감은사지)

6842     2019-10-17

55-1, Yongdang-ri, Yangbuk-myeon, Gyeongju-si, Gyeongsangbuk-do
+82-54-772-3843

La construction du temple de Gameunsa fut décidé par Munmu (règne 661~681), roi sous lequel fut réalisé l’unification de la péninsule. Actuellement seules deux structures du site existe encore et les statues bouddhistes en ont disparu. Le roi entreprit de bâtir ce temple afin de repousser les pirates japonais par l’influence de Bouddha. Malheureusement, il ne vécut pas assez longtemps pour voir s’achever la construction. Son souhait fût d’être enterré afin de devenir un dragon qui protégerait la nation. Il fut donc enterré sur un récif à une distance de 500 mètres du temple. Son fils, le roi Sinmun acheva la construction du temple et lui donna le nom de Gameunsa ou temple de la gratitude en mémoire de son père.

* à la fin du 7ème siècle, le royaume de Silla causa la chute des royaumes de Baekje et de Goguryeo, réalisant ainsi l’unification de la péninsule.

Les pagodes de trois étages de Gameunsa
Les pagodes est et ouest de Gameunsa sont de même structure et sont classées trésor national n°112. Parmi les pagodes coréennes, ce sont celles dont la splendeur et l’impression d’équilibre sont les plus poussées. Elles sont parmi les premières pagodes construites sous Silla Unifié. Elles mesurent 13,4 m de hauts et sont parmi les plus larges pagodes de trois étages de la période. C’est bien à Gyeongju que l’on trouve les plus belles reliques de Corée.

Temple Sangwonsa (상원사-오대산)

Temple Sangwonsa (상원사-오대산)

4141     2019-10-17

San 1, Dongsan-ri, Jinbu-myeon, Pyeongchang-gun, Gangwon-do
+82-33-332-6666

Le Temple Sangwonsa est localisé à 8km au Nord du Temple Woljeongsa. On a raconté que le Temple Sangwonsa avait été construit par un moine bouddhiste Jajang (590~658) en 643, durant la 12ème année de la Reine Seondeok de la DYNASTIE Silla, et une autre histoire dit qu’il a été construit par Bocheon et Hyomyeong, les fils du Roi Sinmun (règne 681~692), 31ème Roi de la Dynastie Silla. Il fut reconstruit en 705, durant la 4ème année du Roi Seongdeok (règne 702∼737), mais il a été brûlé en 1946 dans un incendie, et a été restauré de nouveau, en 1947. Uniquement le beffroi y resta, et le bâtiment a été reconstruit après l’Indépendance de la Corée. Les vestiges les plus anciens qui restent aujourd’hui, ce sont la Cloche Dongjong (Trésor National Nº 36), la Statue de l’enfant Munsu et le Jungchang, la promotion de la vertu en reconstruisant le Temple Sangwonsa, écrit par le 7ème Roi de la Dynastie Joseon, sous le Roi Sejo (règne 1455∼1468). A l’entrée, se trouve un endroit appelé Gwandaegeori, nommé d’après l’histoire que le Roi Se-Jo aurait pendu ses costumes royaux ici lorsqu’il prenait son bain. De plus, il y a la Statue de l’Enfant Munsu d’où trouve son origine l’histoire du Roi Sejo et du moine Munsu. En tant que Trésor National Nº 221, le nom officiel est Statue en bois de l’enfant Munsu assis, Sangwonsa Munsu. Au Temple Sangwonsa, il y a également d’autres figures que la Statue Munsu. Le Dongjong du Temple Sangwonsa, d’un diamètre de 91cm, a été établi, en 725, durant la 24ème année du Roi Seongdeok de la Dynastie Silla. Il est fameux pour le beau son de sa cloche et pour sa statue délicatement sculptée Juakbicheon, mais ces jours-ci, la cloche reste silencieuse de façon à la préserver. Le Temple Sangwonsa est situé à Jungdaeam sur le chemin de Jeogmyeolbogung dans la direction du Pic Birobong du Mt. Odaesan. A 2 km au sud-ouest, il y a un ermitage où s’écoule la rivière Utongsu, qui est la source du Fleuve Hangang. Jeogmyeolbogung est une reliquaire où les gens vénèrent les perles et les ossements de Bouddha, qui y ont été apportés de la Chine (Dynastie Dang), par le moine Jajang.

Dokdo (독도)

Dokdo (독도)

6517     2019-10-17

55, Dokdoisabu-gil, Ulleung-gun, Gyeongsangbuk-do
+82-54-790-6644

L’île Dokdo se trouve à 87,4 km au sud-est de l’île Ulleungdo ; il s'aigt d'une île située le plus loin du côté est de la Corée.

L’Ile Dokdo (superficie de 180.902 ㎢) est une île volcanique faite de petites îles rocheuses. Sa localisation exacte sur la carte est à 131 degrés 52 minutes de la longitude est, et à 37 degrés 14 minutes de latitude.

Tout comme l’île Ulleungdo, l’île Dokdo était une partie du pays appelée Usanguk. Dans les Mémoires du Roi Seongjong de la Dynastie Joseon, il y a trois passages de Kim Ja-Ju qui décrivent l’île Dokdo (appelée l’île Sambongdo en ce temps-là). L’île Dokdo était appelée 'Sambongdo', 'Gajido' ou 'Usando', mais le nom a été changé en Dokdo en 1881. Le nom 'Dokdo' fut employé pour la première fois en 1906 par le chef du comté Ulleung, Sim Heung-Taek. En 1914, Dokdo est officiellement devenue un district administratif de la province Gyeongsangbuk-do.

Cette île se compose de l’Ile Dongdo, l’Ile Seodo et 36 autres îles rocheuses dans les alentours. L’île Dongdo (98 mètres au-dessus du niveau de la mer) possède un cratère. L’île Seodo n’a pas de cratère, mais elle est également faite de rochers volcaniques. Il y a la Caverne Hyeongjegul entre l’île Dongdo et l’île Seodo, et une autre, la Caverne Cheonsanggul qui se trouve sur l’île Dongdo, de même que des cavernes d’érosion, un plateau maritime et les falaises Haesigae.

Des maisons ont été construites sur les rochers ainsi qu’un petit port. De plus, on y a découvert de nombreuses sources d'eau de qualité qui résolvent les problèmes des ressources en eau potable envers les habitants.

Maison du thé sauvage de Suncheon (순천전통야생차체험관)

Maison du thé sauvage de Suncheon (순천전통야생차체험관)

1362     2019-10-16

450, Seonamsa-gil, Seungju-eup, Suncheon-si, Jeollanam-do
+82-61-789-4500

La maison du thé sauvage de Suncheon est une maison qui permet de découvrir le thé autant qu’elle promeut le bien-être. Elle est située dans une magnifique forêt sur la route qui mène au temple millénaire de Sunamsa, qui se trouve au pied de la montagne de Jogyesan, en harmonie avec le ciel, le vent, l’eau et la forêt. Les visiteurs peuvent découvrir la beauté et la structure d’une maison traditionnelle coréenne ainsi que l’arôme et le parfum délicats du thé, plongés dans la senteur des pins et l’atmosphère d’autrefois. Les programmes disponibles incluent le Darye (bonnes manières en buvant du thé), la préparation du thé, une dégustation de gâteaux au thé et un cours de cérémonie du thé. On y découvre également la méditation de la montagne, la dégustation du thé, la préparation de galettes de fleurs, des expositions et des petits concerts de musique. De nombreuses familles viennent y faire l’expérience du thé et passer la nuit dans la maison traditionnelle coréenne.

Temple Seonamsa [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (선암사)

Temple Seonamsa [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (선암사)

4908     2019-10-16

450, Seonamsa-gil, Seungju-eup, Suncheon-si, Jeollanam-do
+82-61-754-6250

Le temple Seonamsa se trouve dans les monts Jogye situés dans la commune de Suncheon dans la province de Jeollanamdo. Sa date de construction et son architecte ne sont pas connus précisement mais il existe des textes désignant le Maître Doseon comme son constructeurs tandis que d’autres désignent Adowhasang. Le nom du temple (le rocher du dieu) est inspiré d’un pic situé dans les environs sur lequel le dieu de la montagne jouerait au go. Seonamsa forme un duo avec le temple de Songgwangsa situé lui aussi dans les monts Jogye, on dit souvent que Seonamsa est d’un esthétisme féminin tandis que Songgwangsa serait plutôt masculin.

L’entrée principale (Iljumun : 일주문)

Il s’agit de la première porte par laquelle on accède au temple. Le passage de cette porte symbolise sa propre volonté de se débarasser des impuretés de ce monde et de se présenter aux moines le coeur purifié. Une beauté discrète transparait de cette harmonie entre les arbres qui l’entourent et ses couleurs aux tons passés. Les côtés de la porte se prolongent par un mur, vers l’avant, le chemin se continu par un escalier de pierre. Les motifs des peintures de la porte sont magnifiques.

Le bâtiment principal (Daeungjeon : 대웅전)

Situé au coeur du temple, ce bâtiment de dimension de trois kans (unité de mesure équivalent à une pièce standard) sur trois abrite une statue du Bouddha Sakyamuni. Contrairement aux couleurs délavées des parties située sous le toit qui dévoilent la couleur naturelle du bois, les couleurs et les motifs du plafond sont encore clairement visibles. Devant, sur les côtés est et ouest de la cour se trouvent deux pagodes de pierre de trois étages, classées trésor culturel numéro 395. Elles sont très similaires de dimension et de style.

Tombeau Royal Jeongneung [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (서울 정릉)

Tombeau Royal Jeongneung [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (서울 정릉)

1986     2019-10-16

116, Arirang-ro 19-gil, Seongbuk-gu, Seoul-si
+82-2-914-5133


Le tombeau royal Jeongneung est la dernière demeure de la Reine consort Sindeok, la seconde épouse du Roi Taejo (1392-1398), fondateur de la Dynastie Joseon (1392-1910). Cependant, ce tombeau ne fut pas entretenu en comparaison avec les autres tombeaux royaux en raison d’une lutte de pouvoir. La Reine consort eut beaucoup d’enfants qui se sont naturellement affrontés pour le trône. La coutume veut que le premier fils de la première épouse soit l’héritier au trône mais elle fut déterminée à voir l’un de ses fils à y accéder. Cependant, le Roi successeur Taejong tua tous ses fils et developpa une haine extrème envers elle. Quand elle mourut, il ordonna de ne pas entretenir et de ne pas préserver sa tombe. Par conséquent, cette dernière est plutôt négligée et sa disposition ainsi que sa composition sont différentes des autres tombeaux royaux.
Une fois entré par la porte rouge, le bâtiment sacrificiel peut être aperçu devant la tombe le long du pavillion et de la pierre tombale. Des sculptures de pierres représentants des moutons et des tigres veillent sur le tombeau. La différence majeure entre ce dernier et les autres tombeaux royaux est exposée sur le chemin allant de la porte rouge au bâtiment sacrificiel. Généralement, le chemin est une ligne droite, mais à Jeongneung, celui-ci est de travers et courbé. En outre, la couleur du bâtiment sacrificiel est terne et jaunie.
Bien que le tombeau symbolise le désarroi et la fureur des luttes politiques, beaucoup de couples et de familles viennent à Jongneung le temps d’une promenade pour sa tranquillité et ses environs naturels.

Observatoire du mont Gubong (구봉산전망대)

Observatoire du mont Gubong (구봉산전망대)

773     2019-10-16

1154-113 Sunwhan-daero, Dong-myeon, Chuncheon-si, Gangwon-do
+82-33-250-4312

L'observatoire du mont Gubong est un endroit prisé à Chuncheon notamment pour ses belles vues panoramiques que ce soit en journée ou durant la nuit. Si vous passez dans un des lieux de repos du mont Gubong, vous pourrez profiter d'un café chaud tout en vous prélassant sur une des terrasses avec vue sur la ville de Chuncheon.
Le sommet du mont offre aux visiteurs de magnifiques vues nocturne de la ville de Chuncheon. Au sommet du mont, vous trouverez également de nombreux restaurants et cafés aux couleurs singulières.

Skywalk Soyanggang (소양강 스카이워크)

Skywalk Soyanggang (소양강 스카이워크)

1187     2019-10-16

2675, Yeongseo-ro, Chuncheon-si, Gangwon-do

Le Skywalk Soyanggang se situe au niveau du lac Uiamho afin de profiter au mieux des paysages de la zone. La longueur du skywalk en verre atteint les 156 mètres alors que le sol en verre procure la sensation de marcher par dessus le lac.

La Maison de la Littérature de Kim Yu-jeong (김유정 문학촌)

La Maison de la Littérature de Kim Yu-jeong (김유정 문학촌)

2079     2019-10-14

25, Sille-gil, Sindong-myeon, Chuncheon-si, Gangwon-do
+82-33-261-4650

Compté parmi les plus éminents auteurs coréens de nouvelles, Kim Yu-jeong (1908~1937) est né au village de Sille à Sindong-myeong, Chuncheon. La transformation de sa maison d’enfance en Maison de la Littérature, fait parti d’un effort pour que l’ensemble du village devienne un village littéraire à la mémoire de l’écrivain. La maison possède un hall d’exposition, un sentier pédestre, un chemin de randonnée.

Kim Yu-jeong a passé une grande partie de sa vie à Séoul et il est retourné dans sa ville natale en 1931 à l’âge de 23 ans. Il a publié son premier roman « Sangol Nageune » (Le vagabond) suivi par de nombreux romans basés sur la vie rurale tels que «Dongbaekkkot » (Les camélias) et « Bom bom » (Le printemps).

A l’intérieur du hall d’exposition, sa maison d’enfance et même un manège ont été reproduit dans leur forme original. Une grande variété de programmes reproduisant son travail sont également organisés.

Village culturel Gatbawi (갓바위 문화타운)

Village culturel Gatbawi (갓바위 문화타운)

51     2019-10-14

Jeollanam-do, Mokpo-si, Namnong-ro 135
+82-61-270-8598

Le village culturel Gatbawi est la principale destination touristique à Mokpo, il comprend le rocher Gatbawi, le Centre d'Arts et de Culture de Mokpo, le Musée d'Histoire naturelle de Mokpo, le Musée National des espaces maritimes, le hall comémoratif Namnong et plusieurs autres structures culturelles. Le parc est particulèrement mis en valeur la nuit.

Le rocher de Chuam Chotdaebawi (추암 촛대바위)

Le rocher de Chuam Chotdaebawi (추암 촛대바위)

1474     2019-10-14

Chottaebawigil 2ho, Donghae-si, Gangwon-do
+82-33-530-2801

Le rocher de Chuam Chotdaebawi est situé à dans Donghae-si dans la province de Gangwon-do. C’est l’un des lieux touristiques les plus célèbres en Corée. Les rochers présentent de belles formes tournées vers le ciel et ressemblant à un chandelier d’où son nom "Chotdae" ("bougie" en coréen) et "Bawi"(rocher en coréen).
On en trouve un dizaine de taille différente, et chacun est nommé en fonction de sa forme : Geobukbawi "(tortue)," Bububawi "(couple), et" Hyeongjebawi "(frères), etc.
Le rocher de Chuam Chotdaebawi est un endroit très populaire pour les visiteurs qui veulent admirer les ombres du soleil sur la paroi rocheuse. La beauté de la pierre est particulièrement belle au lever du soleil, et elle est même très souvent utilisée comme toile de fond pour la Aegukga (hymne nationale coréenne) lorsqu’elle est diffusée sur la chaîne TV KBS.
On trouve également d’autres attractions à proximité comme la plage Chuam et Haeamjeong, un pavillon datant de la dynastie Joseon.

* La Légende du rocher de Chuam Chotdaebawi
On raconte qu’un jour, un homme qui vivait à Chuam avait eu une amante. Sa femme était jalouse et le conflit entre ces deux femmes était très important. Un jour, Dieu s'est fait rage sur leurs querelles incessantes et il a jeté de la foudre sur les deux femmes, mortes par la suite. Le veuf fut ensuite condamné dans sa solitude et s'est finalement transformé en un rocher, qui est aujourd’hui le rocher de Chuam Chotdaebawi.

Yeongneung (Tombe du roi Sejong) [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (여주 영릉(英陵)과 영릉(寧陵)

2969     2019-10-16

269-50, Yeongneung-ro, Neungseo-myeon, Yeoju-gun, Gyeonggi-do
+82-31-880-4700

Yeongneung est le tombeau du quatrième monarque de la dynastie Joseon, le roi Sejong (1397-1450, règne 1418-1450) et son épouse la reine Soheon (1395-1446). Le Roi Sejong était le troisième fils du 3ème souverain, le roi Taejong, et son épouse la reine Wongyeong. Il monta sur le trône à l'âge de 22 ans et régna pendant 32 ans. Ce roi a été très influent dans le développement de la culture coréenne. Il inventa par exemple l'alphabet coréen, qu'il a appelé Hunmin Jeongeu et mis en place au temple de la Renommée (Jiphyeonjeon), une association des plus brillants savants du royaume. Il a également instauré les principes confucianistes pour administrer les affaires de l'État. Ainsi, on raconte que sous le règne du Roi Sejong, de nombreux secteurs comme la politique, l'économie, la société et la culture s'épanouissaient. En fait, le roi Sejong le Grand est aujourd’hui considéré comme faisant partie des les plus brillants de l'histoire coréenne.

Yeongneung se trouve actuellement à Neungseo-myeon Yeoju-gun dans la province de Gyeonggi-do, mais la tombe était à l'origine située à Seogang, Gwangju. Lorsque le tombeau fut construit après la mort de la Reine Soheon en 1446, il décida d’y installer un double tombeau sur le côté droit qui lui serait réservé à sa mort en 1450. Plus tard, la tombe fut déplacée à sa place actuelle car beaucoup pensaient que l'emplacement d'origine n'était pas un endroit propice, selon les traditions géomantiques. Divers articles qui ont été initialement enterrés dans le tombeau ont été exhumés en 1973 et sont aujourd’hui exposés dans le grand hall du roi Sejong à Cheongnyangni, Séoul.

Nyeongneung est le tombeau royal du 17ème monarque de la dynastie Joseon, le Roi Hyojong (1619-1659, règne 1649-1659), et de sa femme la reine Inseon (1618-1674). La tombe était à l'origine situé à l'ouest de Geonwolleung (la tombe du roi Teajo, le 1er roi de la dynastie Joseon), mais en 1673 des fissures sont apparues sur le tombeau de "Byeongpungseok" (bordure de pierre), et il a été déplacé à son emplacement actuel, qui est à l'Est de Yeongneung (la tombe du roi Sejong).
Le Roi Hyojong était le second fils du roi Injo et 16ème monarque de la dynastie, la dynastie Joseon la règle 16, et la reine Illyeol. Lorsqu’il monta sur le trône, il a conçu un plan pour conquérir la région du Nord de l'Asie, dont la dynastie des Qing (une partie de la Chine). Pour parvenir à ses objectifs, il réforma le système militaire et de renforça l'armée. Le Roi Hyojong passa du temps au nord de la Chine quand il fut pris en otage par les Mandchous. A cette période, il fut exposé à différentes cultures et progrès technologiques. Lorsqu’un groupe de marins hollandais ont fait naufrage sur les côtes de Corée, le roi Hyojong leur a ordonné de construire les premièrs fusils de l'armée coréenne.
Le roi Hyojong mis également en œuvre "Daedongbeop", un système d'impôt et de monnayage avec du riz "Sangpyeongtongbo".