Tourisme - informations de Voyage Corée

Temple Beomeosa (범어사)

Temple Beomeosa (범어사)

22223     2020-03-31

250, Beomeosa-ro, Geumjeong-gu, Busan-si
+82-51-508-3122

Le Temple Beomeosa est situé au pied de la fameuse montagne de Busan, le Mt. Geumjeongsan. Il a été construit, il y a 1.300 ans, par le moine Uisang Ui Sang, durant 18ème année (678) du règne du roi Munmu (règne 661~681) durant le royaume Silla (le royaume occupait principalement la région de la Province Gyeongsang-do, en l’an 678).

Dans le livre de géographie Donggungn-Yeoji-Seungnam, ‘L’origine du Temple Beomeosa’, on trouve le passage suivant : “on trouve un puit sur la crête du Mt. Geumjeongsan et l’eau de ce puit a des reflets dorées. Dedans, un poisson doré y frétille et y joue après être descendu du ciel. C’est pourquoi, on a donné le nom de Geumsaem (puit doré) à la montagne et de 'Poisson du Pays du Ciel' au temple.”

Le bâtiment originel du temple Beomeosa a été détruit lors de l’Invasion Imjinwaeran (Invasion japonaise de la Corée, en 1592) mais il a été rénové, en 1713, et il est resté intact depuis. Le sanctuaire Daeungjeon est un des plus beaux sanctuaires de la dynastie Joseon (1392∼1910). Il comporte un ensemble de sites historiques avec notamment la Porte Iljumun, la pagode à trois étages et aux quatre pilliers, construite durant le IXème siècle, des pavillons, onze ermitages, etc. Désigné comme monument naturel, c’est pendant le mois de mai qu’il est le mieux exposé avec ses bois de glycines et ses vallées.

Temple Tongdosa [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (통도사)

Temple Tongdosa [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (통도사)

9761     2020-03-31

108, Tongdosa-ro, Habuk-myeon, Yangsan-si, Gyeongsangnam-do
+82-55-382-7182

Situé au sud du mont Chwiseo Tongdosa est un monastère célèbre pour arbiter des reliques de Bouddha et qui ne possède pas de Bouddha dans sa grande salle de prière. Le nom de Tongdo a été choisi en s'inspirant de l'enseignement bouddhiste et signifie « sauver l’humanité » . Le moine Jajangyul apporta des reliques du Bouddha Sakyamuni depuis le Royaume des Tang (Chine) et en 646 pendant les dernières années du règne de la Reine Seondeok le monastère fut alors érigé. Alors que le pays connu de nombreuses guerres et invasions, on dit de ce temple qui a traversé 1300 années que son enseignement n’a pas changé. En son enceinte sont regroupés 35 pavillons et pagodes, à l’exterieur ce sont 14 petits temples ou hermitages dispersés ça et là. Le pavillon principal du monastère qui possède la particularité de ne pas avoir de statue de Bouddha est classifié trésor national numéro 290 et son musée possède 19 « trésors » régionaux ainsi que 749 « biens culturels » régionaux. L’absence de statue de Bouddha dans le pavillon principal est compensée par la présence derrière celui-ci, de la stupa des « marches de diamant » renfermant les reliques du Bouddha Sakyamuni. Construit sur le mont Chwiseo le monastère bénéficie d’un panorama exceptionnel. Les pins âgés de plusieurs centaines d’années qui forment une allée de l’entrée du monastère jusqu’à la porte Iljumun, le tambour et la cloche du temple, le coucher du soleil sur l’étang, la chute d’eau et ses rochers derrière le monastère... forme un ensemble de huit décors à voir absolument de Tongdosa.

Parc culturel de Baekje (백제문화단지)

Parc culturel de Baekje (백제문화단지)

3979     2020-03-31

455, Baekjemun-ro, Buyeo-gun, Chungcheongnam-do
+82-41-408-7290

Le parc culturel du Baekje à Chungcheongnamdo Buyeogun, est un des plus grands parcs à thème historique de Corée qui a été construit pour promouvoir l’excellence de la culture du Baekje, splendide fleur de la culture du monde.
Dans le parc culturel de Baekje il y a le palais royal Sabigung, Neungsa (un temple représentatif du Baekje), un village culturel, le palais Wiryeseong, Gobungongwon (tombes), le musée historique Baekje, la forêt de Baekje. De plus, l’université nationale de Corée de l’héritage culturel fondée par l’ Administration de l’héritage culturel, les centres de shopping à thème et le parc Lotte Buyeo fournis aux visiteurs des activités pour découvrir l’histoire et la culture, mais également l’opportunité de profiter des loisirs et des espaces de shopping.
Le musée historique de Baekje, ouvert en 2006, est le seul musée sur l’histoire du Baekje en Corée. Il est équipé de nombreuses expositions et équipements d’éducation comme les halls d’expositions généraux, les halls d’expositions spéciaux pour exposer l’histoire et la culture du Baekje, un théâtre et une salle d’activités.
De plus, le parc culturel de Baekje a été également le lieu d’accueil du festival culturel du Baekje, attirant un nombre grandissant de visiteurs chaque année. Le festival culturel du Baekje est fait pour célébrer la culture du Baekje qui a prospéré durant 1 400 ans, retournant sur les pages de l’histoire pour sensibiliser les gens et pour promouvoir la culture des Baekje.

Hwangnyongsaji (Site du Temple Hwangnyongsa) (황룡사지)

Hwangnyongsaji (Site du Temple Hwangnyongsa) (황룡사지)

6864     2020-03-31

64-19, Imhae-ro, Gyeongju-si, Gyeongsangbuk-do
+82-54-779-6100

Le site du temple de Hwangnyongsa se trouve devant le temple de Bunhwangsa à Guhang-dong dans la ville de Gyeongju. A l’époque de la dynastie Silla, Hwangnyongsa était le plus grand temple de la nation et abritait un grand nombre de trésors bouddhiques appartenant au pays.

La construction du temple a débuté en 553 sur un terrain proche du domaine royal de Banwolseong sur ordre du roi Jinheung. Le roi avait d’abord prévu de bâtir un palais, mais a ensuite décidé de construire un temple à la place, après avoir reçu des rapports selon lesquels un dragon jaune aurait été aperçu à l’emplacement des travaux. C’est pourquoi le temple a été baptisé Hwangnyongsa, ce qui signifie “Temple du Dragon Jaune”. Sa construction a été achevée en 569, dix-sept ans après le début des travaux. Les murailles du temple sont ornées d’une ancienne peinture représentant un pin, exécutée par l’artiste Solgeo. A l’époque de la dynastie Silla, le temple était le centre du bouddhisme d’Etat.

Plus tard, alors que le moine Jajang étudiait dans le pays de Tang, il rencontra un dieu alors qu’il passait devant l’étang de Taihe. Le dieu lui dit : « Le dragon jaune, qui est mon fils aîné, garde le temple de Hwangnyongsa par ordre de Brahma le Créateur. Si tu bâtis une pagode à neuf étages à ton retour à Silla, les Etats voisins se rendront et paieront un tribut, et la royauté sera renforcée. Quand la construction de la pagode sera terminée, prépare un service commémoratif pour les dieux locaux et accorde le pardon aux criminels du pays. Si tu suis mes instructions, aucun autre Etat n’osera envahir Silla.»

Après cette rencontre, Jajang rentra à Silla et a convainquit la reine Seondok de bâtir la pagode à neuf étages. Le maître architexte Abiji, originaire du pays voisin de Baekje, dessina les plans de la pagode, et le projet fut réalisé par Yongchun et ses 200 hommes, en utilisant du bois et de la pierre. La nuit précédent l’édification des colonnes, l’architecte Abiji rêva de la chute de Baekje et refusa d’achever le projet. Dans un grondement de tonnerre, un vieux moine et un colosse apparurent soudainement dans le hall principal du temple, érigèrent les colonnes et disparurent par magie. Abiji fut si choqué par cette vue qu’il accepta la chute prochaine de son pays comme étant la volonté des dieux, et reprit les travaux du temple. (D’après le Samgungnyusa, les Mémoires des Trois Royaumes)

Dans les vingt-trois ans qui suivirent l’achèvement de la pagode, la reine Seondok unifia les Trois Royaumes. Plus tard, de nombreux lettrés reconnurent la contribution de la pagode à l’unification. Parmi les trois trésors de Silla (la statue de Jangyukjonsang, la pagode à neuf étages du temple de Hwangnyongsa et la Ceinture Céleste du roi Jinpyeong), deux se trouvaient au temple de Hwangnyongsa. La plus grande cloche se trouvait également à Hwangnyongsa, mais elle fut emportée pendant l’invasion mongole. Les pus hauts moines de Silla prêchèrent dans le temple, et de nombreux rois vinrent y recevoir les enseignements bouddhistes.

Durant les fouilles qui eurent lieu en juillet 1969, on put retrouver les grosses pierres de fondation du hall des sermons, l’auditorium et la pagode. Huit années de travaux archéologiques et d’études révèlèrent la structure unique du terrain du temple, qui consistait en une pagode et trois halls. On a également retrouvé environ 40 000 anciens objets. Même si les pierres de fondation et d’autres structures inférieures du temple ont été identifiées à travers les fouilles, il n’y a aucun indice historique de la structure supérieure du temple, ce qui rend pratiquement impossible sa restauration.D’après les résultats archélogiques, la surface du temple mesurait environ 70 acres, ce qui représente environ huit fois celle du temple de Bulguksa.

La cascade de Dutayeon (두타연)

La cascade de Dutayeon (두타연)

10512     2020-03-31

Bangsan-myeon, Yanggu-gun, Gangwon-do
+82-33-249-3881

La Cascade Dutayeon est située sur une branche du ruisseau Suip qui traverse Geonsol-ri et Bangsan-myeon. La débit d’eau qui se jette dans l'étang est limité, mais la forêt environnante offre de superbes paysages quasi-sauvages. L’eau est très propre, ce qui facilite la reproduction de l’éspèce des poissons d’eau douce Lenok, espèce placée sous contrôle gouvernemental.

L'étang Dutayeon est alimenté par les eaux de la cascade Dutayeon, Le fracas assourdissant de la chute d’eau et la brume épaisse qui s’en dégage est vraiment impressionnant. D’énormes rochers entourent l'étang avec une caverne de 10 mètres carrés au fond de laquelle est sculpté les formes d'un peigne et et d’un harnais de cheval.

Ecole confucianiste Oksanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (옥산서원)

Ecole confucianiste Oksanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (옥산서원)

20587     2020-03-31

216-27 Oksanseowon-gil Angang-eup Gyeongju-si Gyeongbuk
+82-54-779-6100

L'école confucianiste de Gyeongju (monument historique n ° 525) a été construit pour commémorer les réalisations scientifiques et les vertus du confucianiste Yi Eon-jeok (1491-1553). Construit en 1572 dans la cinquième année du règne du roi Seonjo, l'école a été nommé Oksanseowon la septième année du règne du roi. L'académie est entouré par les montagnes Jaoksan, Dodeoksan, Hwagaesan, et Muhaksan. L'académie abrite 4111 livres de 866 types, y compris la Samguk Sagi (Histoire des Trois Royaumes).

Ecole confucianiste de Byeongsanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (병산서원)

Ecole confucianiste de Byeongsanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (병산서원)

3392     2020-03-31

30, Byeongsan-ri, Pungcheon-myeon, Andong-si, Gyeongsangbuk-do
+82-54-858-5929

Byeongsan Seowon est une école fondée par des savants confucianistes coréens en hommage à Yu Seong-Ryong (1542-1607), célèbre érudit qui jouissait d’une très haute réputation pour sa vertu et ses savoirs. Actuellement, cet établissement abrite sa plaque commémorative.

En 1863, le roi de la dynastie Joseon a doté cet établissement d’une autorité en tant que Saek Seowon, école exempte de toute taxe et de tout labeur en lui fournissant une plaque écrite par le roi, des livres, un terrain et des esclaves.

En 1868, un décret de Heungseon Daewongun (1820-1898, politicien de la famille royale de la dynastie Joseon) a aboli les écoles confucéennes ; Byeongsan Seowon est un des 47 établissements de ce type dans toute la Corée du Sud, et un des deux dans la ville d’Andong, à avoir pu y échapper.

Située devant le fleuve Nakdong et entourée par la montagne Byeonsan comme d’un paravent, cette école offre un très joli paysage.

Ecole confucianiste de Dosanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (도산서원)

Ecole confucianiste de Dosanseowon [Patrimoine Mondial de l'UNESCO] (도산서원)

6418     2020-03-31

154, Dosanseowon-gil, Andong-si, Gyeongsangbuk-do
+82-54-840-6599

L’Ecole confucéenne de Dosanseowon a été établie en 1574 (7ème année sous le règne du Roi Seonjo), par les disciples et d’autres personnes qui chérissent les mémoires du premier Lee Hwang.

La Salle de Conférence Dosan était une académie où Toegye, Lee Hwang enseignait ses élèves et se concentrait sur les études académiques. En 1574 (la 7ème année sous le règne du Roi Seonjo (1567~1608)) de la Dynastie Joseon (1392~1910), des érudits confucéens et d’autres gens de lettres ont établi un lieu saint appelé Sangdeoksa. En 1969, il a été désigné comme le Trésor National Nº 170. Après avoir placé la morgue et offert les rites sacrificiels, ils ont terminé la Salle de conférence en construisant le Jeongyodang (Trésor National Nº 210) ainsi que les Ailes de l’Ouest et de l’Est (où les savants pouvaient étudier). Lorsque la Salle de conférence a été finie, le Roi Seonjo a suspendu un tableau au dessus de la porte.

Lorsque vous y entrez par l’entrée principale, il y a la Salle de conférence Dosan sur votre droite. La structure du bâtiment est simple avec des pilliers carrés et simples et des poutrelles insérées dans les traverses. Si vous allez plus loin derrière la Salle de conférence et passez la Porte Jindomun, vous pouvez voir la Salle Gwangmyeongsil où sont gardés les livres. Vous pouvez aussi trouver le bâtiment principal Jeongyodang et les Ailes de l’Ouest et de l’Est.

Derrière Jeongyodang, il y a le Lieu saint Sangdeoksa et le Jangpangak, ainsi qu’un arbre où sont imprimés les ‘12 Chants de Dosan’. Le Pavillon Okjingak, qui a été reconstruit en 1970, est maintenant, un bâtiment d’exposition des reliques de Toegye telles que ses papiers et objets scolaires, ses meubles et ses livres favoris, etc.

Pin Gwaneum de Cheongnyeongpo (영월 청령포 관음송)

Pin Gwaneum de Cheongnyeongpo (영월 청령포 관음송)

21094     2020-03-31

Gwangcheon-ri, Nam-myeon, Yeongwol-gun, Gangwon-do

* Pin Gwaneumsong, l'ami de Danjong pendant son exil *
Le pin Gwaneumsong, situé sur une île à Nammyeon de Yeongwol, est un monument naturel âgé de 600 ans. Cet arbre mesure 30m de hauteur et son tour en fait 5 mètres à la hauteur de la poitrine. A 1,2m, le Gwaneumsong se divise en 2 troncs dont un pousse vers le haut et un autre vers l'ouest.
 
Le nom du pin est en prise sur l'histoire de Cheongnyeongpo. Danjong, le 6ème roi de l'ère Joseon est exilé à Yeongwol par son oncle Saejo. Le pauvre Danjong apaisait sa tristesse au dessous d'un pin juste à côté de chez lui. C'est pour cela que le nom Gwaneum, aui signifie voir et entendre en caractère chinois, a été donné au pin disant qu'il eut vu et entendu entièrement la triste histoire de Gwaneum.
 
* Le pin pleurant pour son pays *
 
 Là où l'âme de Danjong y reposent, Gwaneumsong n'est plus un pin normal. Le Gwaneumsong change d'apparence chaque fois qu'une crise se produit en Corée et cela surprend les personnes. Le tronc de l'arbre prévenait les ancestres en changeant d'une couleur rougeatre à une couleur noire en cas de désastre. Depuis, les riverains le considère comme un trésor précieux.

Forteresse Haengjusanseong (행주산성)

Forteresse Haengjusanseong (행주산성)

4661     2020-03-31

89, Haengju-ro 15beon-gil, Deogyang-gu, Goyang-si, Gyeonggi-do
+82-31-8075-3396

La forteresse Haengjusanseong (행주 산성, site historique no. 56) se situe au sommet de la montagne Deogyangsan. Cet endroit symbolise une grande victoire pour le peuple coréen contre l'invasion japonaise il y a 400 ans. Les femmes ont également participé à cette bataille dramatique, en transportant des pierres dans leur tablier (haengju en coréen). La date et l’objectif de construction de dette forteresse reste encore un mystère, mais elle remonterait à la période antique Baekje, comme le montrent les vestiges retrouvés par les archéologistes. A l'intérieur, se trouve le temple Chungjangsa rendant hommage au général Gwon Yul. Ce dernier mena les troupes à la victoire. L’accès à la forteresse a été amélioré avec l'ouverture de la route Jayuro et l'achèvement du pont Haengju. C’est aujourd’hui une destination de vacance très prisée.

* Haengju Grand Festival de la Victoire
Des cérémonies religieuses et de nombreux autres événements culturels ont chaque année lieu le 14 Mars à la mémoire du général Gwon qui a mené une bataille victorieuse contre les envahisseurs.

Cap Cheongnyeongpo à Yeongwol (영월 청령포)

Cap Cheongnyeongpo à Yeongwol (영월 청령포)

6935     2020-03-31

133, Cheongnyeongpo-ro, Yeongwol-gun, Gangwon-do
+82-33-560-2379

Le cap Cheongnyeongpo, situé sur la partie supérieure de la rivière Namhangang à Gwangcheon-ri, Nam-myeon, Yeongwol-gun, est connu comme étant le lieu d'exil du roi Danjong. L'endroit fut désigné Lieu Scénique No.50 en décembre 2008. King Danjong (au pouvoir de 1452 à 1455, 6ème roi de la dynastie Joseon) fut banni du royaume après qu'il fut renversé par son oncle, le roi Sejo. Le roi Danjong s'exila au cap Cheongnyeongpo, entouré sur trois de ses côtés par les eaux et où se dresse la pierre Yugyukbong en forme de mur à l'ouest. C'est un endroit si isolé qu'on ne peut s'y rendre qu'en ferry.

Vous y verrez Geumpyobi, créé lors de l'exile du roi Danjong et Danmyoyujibi, créé lors du règne du roi Yeongjo. Ces deux reliques témoignent du passé intéressant du cap. Les autres sites historiques de l'endroit sont la pagode Manghyangtap, l'observatoire Nosandae et la forêt de pins Gwaneunsong. (Monument Naturel No. 349).

Le cap Cheongnyeongpo est aujourd'hui fameux pour sa nature bien préservée et la beauté de la rivière Seogang voisine.

Forteresse Bukhansanseong (북한산성)

2897     2020-03-31

375, Daeseomun-gil, Deogyang-gu, Goyang-si, Gyeonggi-do
+82-31-968-5325

La Forteresse Bukhansanseong se situe dans le parc national de Bukhansan, au nord de Séoul. Sa muraille fut construite en 1711 pendant la Dynastie de Joseon (1392-1910) et fait sept mètres de haut sur huit kilomètres de long. Elle servait à l’origine à protéger le cortège royal en cas d’urgence ou de guerre, lorsque le roi devait abandonner la capitale et quitter le palais royal. C’est pour cette raison qu’elle n’a jamais été rattachée au palais royal et qu’elle est restée totalement indépendante de la capitale. La Forteresse Bukhansanseong était protégée par quinze portes et disposait d’un palais de montagne grandiose comportant 120 pièces environ. Bien sûr ce palais n’était pas aussi grand que les palais royaux de la capitale mais le fait qu’il ait été construit en pleine montagne est vraiment remarquable. Malheureusement, le palais a disparu au début du 20e siècle suite à de très violentes pluies et on ne peut plus voir à présent que des traces du palais ainsi que les murailles alentours.
La Forteresse Bukhansanseong a été construite selon le style de construction de la dynastie Joseon et est en parfaite harmonie avec le très granitique Parc National de Bukhansan qui l’entoure. On peut s’y promener le long de l’allée qui longe la muraille, et l’automne, la beauté des érables rouges éclaireront votre chemin.