Tourisme - informations de Voyage Corée

Seonjeongneung (Seolleung et Jeongneung) [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (서울 선릉과 정릉)

Seonjeongneung (Seolleung et Jeongneung) [Patrimoine mondial de l'UNESCO] (서울 선릉과 정릉)

7719     2018-12-11

1, Seolleung-ro 100-gil, Gangnam-gu, Seoul
+82-2-568-1291

Seonjeongneung est le site qui comprend la tombe royale Seolleung (선릉) et le tombeau royal de Jeongneung (정릉). situé au centre-ville de Séoul, cet endroit offre des promenades tranquilles au coeur des tumulus du roi Seonjong (1469-1494), de son épouse la reine Jeonghyeon, et du roi Jungjong (1506-1544) de la dynastie Joseon (1392-1910). A l’entrée du parc, vous pouvez voir une porte rouge (la couleur rouge indiquant la sainteté) avec un symbole taegeuk (yin-yang). Les deux chemins de pierre menant jusqu’aux tombes sont remarquables ; l’un est plus élevé que l’autre car il est réservé au roi défunt. Dans le passé, des rituel ont été effectués sur ce site. De petites sculptures sur les toits appelées Japsang sont en forme d'animaux comme des singes, dont on croit qu’ils servaient à exorciser les mauvais esprits. À côté du bâtiment du sacrifice se trouve un pavillon et une pierre tombale qui annonce le tombeau du roi. Des sculptures de moutons et de tigres entourent le tombeau ; ils sont les gardiens des rois morts. On trouve aussi une statue d'un officier de l'armée portant une épée. En face de la tombe se trouve les deux pierres «Mangjuseok», qui sont destinées à guider le roi mort jusqu’à sa tombe. Contrairement aux tombes royales, celle de la reine, Wanghureung, est simple. Elle n'a pas de pavillons ou de bâtiments, mais elle est entourée par des sculptures en pierre qui ont seulement la forme de gardiens. Seonjeongneung est aussi une forêt luxuriante avec des sentiers calmes pour se détendre. On y trouve de nombreuses petits regroupements d’arbres qui inspirent au mystère et à la sérénité.

Palais Gyeongbokgung (경복궁)

Palais Gyeongbokgung (경복궁)

81060     2018-12-06

161 Sajik-ro Jongno-gu Seoul-si
+82-2-3700-3900, +82-2-738-9171, +82-2-3210-1645, +82-2-3700-3904

Yi Seong-gye (1335-1408), le fondateur de la dynastie Joseon, déplaça la capitale à Hanyang (l’ancien nom de Séoul) et construisit Gyeongbokgung, le premier palace de la dynastie. Terminé en 1395, Gyeongbokgung fut le premier palais royal où le roi non seulement résidait mais aussi dirigeait le pays. Edifié sur les principes du feng shui de l’époque, le site choisi était entouré des montagnes Bugaksan, Namsan, Inwangsan et Naksan. Le palais est exposé au sud pour bénéficier de la plus longue exposition au soleil avec les montagnes derrière qui bloquent les vents froids du Nord.
En tant que palais royal, son architecture représente ce qui se faisait de mieux à l’époque. La porte Gwanghwamun, la porte Heungnyemun et le hall du trône Geunjeongjeon furent construit dans un style grandiose pour représenter la dignité et l’honneur de la nation.

La palais Gyeongbokgung possède de nombreux atouts culturels : ses murs en pierre, ses toits et ses statues Haetae reflètent le degré d’avancement architectural de la dynastie Joseon. Le pavillon Gyeonghoeru (où se tenaient des banquets pour les délégations étrangères et pour le roi et ses dignitaires) et le bassin Hyangwonjeong (un endroit pour la détente) sont considérés comme les plus beaux exemples du genre en Corée.
Ne manquez pas de visiter le Musée national folklorique situé à proximité après votre visite du palais (entrée gratuite).

Île flottante de Sevit (세빛섬)

Île flottante de Sevit (세빛섬)

5121     2018-12-06

683, Olympic-daero, Seocho-gu, Seoul
+82-1566-3433

L’Île flottante de Sevit, située sur la partie Sud du pont de Banpo, est la première île artificielle du pays à flotter à la surface de la rivière Han. L’île est composée de trois îlots conçus sur le thème des fleurs : Vista, Viva et Terra, qui possèdent différentes fonctions. La surface totale de l’île atteint 9 209 m² (9 995 m² si l’on compte le pont qui relie les îlots).

Le premier îlot, Vista, possède la forme d’une fleur complètement éclose. C’est un espace culturel multi-fonctions où l’on peut organiser des spectacles, des conférences internationales, des expositions, etc. Le second îlot, Viva, ressemble à une fleur en bouton. On y trouve de nombreuses installations culturelles, comme par exemple Beat Square, Youth Woods et des restaurants en 3D. Le troisième îlot, Terra, prend la forme d’une graine. Il abrite des équipements de sports aquatiques et un jardin extérieur d’où l’on peut admirer la vue pittoresque sur la rivière Hangang.

Des éclairages LED disposés autour de l’île offrent une vue fantastique de nuit sur le thème « Lueur dans la brume ». L’Île flottante de Sevit est destinée à accueillir de nombreux spectacles artistiques et expositions, et à devenir une des principales attractions sur la rivière Han, avec le parc piétonnier du pont de Jamsu et la fontaine arc-en-ciel du pont de Banpo.

Lieu de Tournage de Seodongyo

Lieu de Tournage de Seodongyo

942     2018-12-06

Buyeo-eup Buyeo-gun Chungcheongnam-do
+82-41-832-9913

Situé il y a 1400 ans, le drama « Seodongyo » montre l’amour entre un roi de la Dynastie Baekje et une princesse de la Dynastie Shilla. Il fut tourné à Chungnam Buyeo-gu, dans le parc à thèmes de Seodongyo. Ce dernier propose de nombreux points forts tels que les résidences royales de Baekje et Shilla, l’endroit où les nobles tenaient leurs banquets, le village des roturiers, et le village des nobles. Vous pouvez également vous engager dans divers programmes de découverte comme le jegichagi, la fabrication de collier, l’essayage de costumes et bien plus.

L’entrée dans le parc est possible de 9h à 18h du lundi au vendredi et de 9h à 21h les weekends. Elle coute 2000 wons pour ceux âgés de plus de 18 ans et 1500 wons pour les autres.

* Décors
1) Résidence Royale du Roi de Baekje – deux étages à l’extérieur, un à l’intérieur
2) Résidence de Jwapyeong Buyeoseon – résidence du luxe pour les officiels hauts gradés
3) Palais de Shilla– 2 bâtiments composés du Palais de Shilla
4) Village Royal – Résidence Royale de Baekje et résidences des roturiers
5) Taehaksa – servant d’institut des sciences et technologies
6) Hwanghwagung – résidence de la Reine
7) Taejagung et Aeyeonji – étang rempli de fleurs de lotus, symbolisant l’amour de Seodong
8) Seodongjeong, Seonhwajeong – pavillon situé derrière la Résidence Royale de Baekje
9) Haneuljae – Village des Ingénieurs de Baekje situé sur la terre de Shilla
10) Sugyeongnu – lieu où les nobles tenaient leurs banquets

Changpyeong [Ville Lente] à Damyang (담양군 창평면)

Changpyeong [Ville Lente] à Damyang (담양군 창평면)

1633     2018-12-06

9, Doldam-gil, Changpyeong-myeon, Damyang-gun, Jeollanam-do
+82-2-383-3807


Changpyeong-myeon est une belle région agricole où il fait bon vivre. Les industries suburbaines de tomates, fraises et légumes y sont bien développées et les environnements naturels ont été remarquablement conservés. Cet endroit à un gros potentiel. Le nom, Changpyeong est utilisé depuis la Dynastie Goryeo et elle fut célèbre pour les venues des officiels du gouvernement loyaux envers la nation, les parents et la courtoisie. Les bonbons et sucreries de Changpyeong à base de riz qui furent présentés aux rois de la Dynastie Joseon, le sel de bambou de plus de mille ans de mystère, la pate d’haricot et le traditionnel tteokgalbi ne sont pas simplement des aliments traditionnels mais aussi ce pour quoi Changpyeong est fière.

* Histoire
Nommée Gugyeguk durant la Période Samhan.
Nommée Guljihyeon durant la Période Baekjae.
Nommée en 757 Giyanghyeon durant la Période Shilla.
Nommée en 940 Changpyeonghyeon durant la Période Goryeo et le corps principal du gouvernement, le Hyeonryeong, fut établit en 1144.
Pendant la Période Joseon, en 1479 (5ème année du règne du Roi Seongjong), Changpyeonghyeon fut deplacée et assujettie à Gwangjumok. En 1758 (34ème année du règne du Roi Yeongjo), Min Baek Rok compila les journaux de Changpyeonghyeon et en 1793 (17ème année du règne du Roi Jeongjo), le magistrat du district de Changpyeonghyeon, Jo Gwang Jon bougea de Goseo-myeon, Goeup-ri à Changpyeong-myeon, Changpyeong-ri, 82-bunji. Le 26 mai 1895, elle devint Namwon-bu, Changpyeong-gun. Le 24 août 1896, elle devint Jeollanam-do, Changpyeong-gun et possède désormais 9 districts.
Sous l’occupation japonaise, en 1910, elle fut Changpyeong-gun et le 28 février 1914, en accord avec l’ordre ministériel numéro 11, elle fut incorporée à Damyang-gun et fut renommée Changpyeong-myeon.

※ Il existe une théorie disant que Changpyeong fut nommée d'après Changpyeonghyang (lieu de naissance de Confucius) en raison de ses similarités géographiques.

Le 1er avril 1990, Nam-myeon Oedong-ri fut incorporée à Changpyeong-myeon.

Temple Baekdamsa (백담사)

Temple Baekdamsa (백담사)

1713     2018-12-05

690, Yongdae 2-ri, Buk-myeon, Inje-gun, Gangwon-do
+82-33-462-6969

Situé à Naeseorak, le temple Baekdamsa a été bâti par Ja Jang (590-658) durant le règne de la reine Jin-Deok (647-654), 28ème souveraine de la dynastie Silla. A l’origine, un temple du nom de Hangyesa fut construit à Hangye-ri dans les environs de Jangsudae. Ce temple a été entièrement détruit à plusieurs reprises lors d’incendies, comme celui de l’an 690 durant le règne du roi Sinmun. Il a été déplacé plusieurs fois, et a successivement été renommé Youngchuisa, Simsa, Baekdamsa et Simwonsa.

Un pont de pierre du nom de Susimgyo a été construit en-travers de la vallée Baekdam Gyegok devant le temple Baekdamsa. A l’intérieur se trouve une statue de bois du Bouddha Amityus désignée Trésor National n° 1182. Cette statue a été réalisée en 1748 durant le règne du roi Yeongjo (de 1724 à 1776), et c’est la plus belle statue du début du XVIIIème siècle. Parmi les bâtiments encore intacts aujourd’hui, on trouve le Geukrakbojeon, le Sanryeonggak, le Hwaeomsil, le Beophwasil, le Jeongmun et le Yosachae. Dans la cour se trouve une pagode à trois étages. On peut également y admirer les temples de Bongjeongam, Oseam et Wonmyeongam

Le temple Baekdamsa a été rendu célèbre par Manhae Han Yong-Un, grand poète et activiste pour l’indépendance nationale, qui écrivit une oeuvre littéraire du nom de « Nimui Chimmuk » (Le silence de l’être aimé) à l’âge de 48 ans. A présent, le temple Baekdamsa s’est doté d’un monument Manhae afin de ne pas oublier l’esprit de Manhae Han Yong-Un.

Statue du Roi Sejong (세종대왕 동상)

Statue du Roi Sejong (세종대왕 동상)

5186     2018-12-05

Sejong-ro, Jongno-gu, Seoul-si

Une large statue de bronze du Roi Sejong est présente sur la place Gwanghwamun au milieu du boulevard Sejong-ro qui commence du palais Gyongbokgung où le Roi Sejong est monté sur le trône et où il mourut. Le Roi Sejong est le premier roi qui est monté sur le trône et a décédé au même endroit. La statue du héros national a été installée à cet endroit pour accroitre la fierté nationale parmi les coréens et pour représenter l’aspiration des coréens à la grandeur culturelle au vu des grandes réalisations culturelles du Roi Sejong.

Le visage de la statue montre un sourire généreux et doux plutôt qu’un air digne. Une de ses mains tiens un livre, alors que l’autre montre un geste de la main lui donnant un air sympathique.

Il est monté sur un piédestal (4.3m de largeur x 6.2m de hauteur), 250 mètres derrière la statue de l’amiral Yi Sun-sin dans le sud. En face de la statue, il y un globe céleste, un pluviomètre et un cadran solaire qui ont été inventés sous son règne. Derrière la statue, il y a 6 colomnes arrondies avec des images dorées décrivant ses réalisations de manières sculptées. L’entrée vers le passage souterrain connecté au hall d’exposition sur l’histoire du Roi Sejong est également derrière la statue. La chronologie de l’histoire de la Corée est gravée le long de la rivière appelée « le canal de l’histoire » (水路) qui coule le long de la place Gwanghwamun.

* Le Roi Sejong a régné durant la dynastie Joseon (1392-1910).
On se souvient surtout de lui, pour avoir été le créateur du Hangeul, l’alphabet coréen. Durant son règne, il a consolidé les bases de la dynastie Joseon en établissant la fondation pour les politiques confucéennes et en modifiant de nombreux systèmes. De plus, il a beaucoup fait pour l’agriculture, la littérature, la science et la technologie.

Porte Pungnammun (전주 풍남문)

Porte Pungnammun (전주 풍남문)

4829     2018-12-05

1, Pungnammun3(sam)-gil, Wansan-gu, Jeonju-si, Jeollabuk-do
+82-63-287-6006

La porte Pungnammun a été construite dans le milieu du royaume de Jeoson (1768) et désignée trésor national no 308. Des 4 portes originales, c’est la seule qui reste (dans la partie sud de la ville). Sa structure a été partiellement détruite lors de l’invasion des forces étrangères de 1592 à 1598. Et a été reconstruite en 1978. Jungcheung et mullu sont au centre de la porte, épousant la forme de l’arche. Ces formes particulières forment le symbole du potentiel protecteur de la porte Pungnammun tout comme ils forment le symbole de sa grandeur.

Eglise Jeil de Daegu (대구 제일교회)

Eglise Jeil de Daegu (대구 제일교회)

1071     2018-12-05

23, Namseong-ro, Jung-gu, Daegu-si
+82-53-253-2615

L’église Jeil de Daegu a débuté comme section de maisons en 1898. Quatre maisons à toit de tuile étaient utilisées comme lieu de culte, mais il devint de plus en plus difficile d’accueillir un nombre croissant de fidèles au fil des années. En 1933, grâce aux offrandes des fidèles et aux dons de l’église Jungang, une nouvelle église fut construite en mélangeant l’architecture conventionnelle et l’architecture occidentale. Cette église fut nommée Eglise Jeil et plusieurs changements et ajouts ont été faits au fil des années, comme par exemple un clocher de 33m bâti par Lee Juyeol en 1937. En 1969, l’intérieur de l’église a été rénové et en 1981, et la structure de l’église a été agrandie de 515,7 m².

Les parties nord et sud du bâtiment ont la forme de longs rectangles, tandis que l’entrée se trouve sur le devant. Le clocher de style gothique se trouve sur la droite. Au rez de chaussée, il y a des chapelles pour les enfants et les adolescents, et les bureaux de l’administration. Tout le premier étage est dédié à la chapelle principale. L’église Jeil de Daegu possède la plus longue histoire parmi les nombreuses églises de Daegu (ce fut la première église chrétienne à être établie dans la région du Gyeongsangbuk-do) et elle a joué un rôle important dans la modernisation de la religion chrétienne en Corée. Son importance est également importante du point de vue architectural, étant l’une des premières structures modernes du pays. De plus, les fondateurs de l’église Jeil de Daegu ont introduit la médecine et l’éducation modernes aux habitants de Daegu, dans un effort pour promouvoir leur religion dans la région, donnant finalement à leur église un rôle important dans la modernisation de la Corée. C’est pour tout cela que l’église Jeil est si importante d’un point de vue historique.

Parc Eco Land (에코랜드테마파크)

Parc Eco Land (에코랜드테마파크)

2300     2018-12-04

1278-169, Beonnyeong-ro, Jocheon-eup, Jeju-si, Jeju-do
+82-64-802-8020

Le parc Eco Land est construit sur une partie de la forêt vierge ‘Gotjawal’, où les visiteurs peuvent explorer les alentours dans un train qui ressemble de près aux vieilles locomotives à vapeur Baldwin. Les 5 trains journaliers ont été spécialement conçus au Royaume-Uni. La très large forêt Gotjawal dispose d’un réseau ferré et d’un lac pour ses visiteurs, leur laissant la possibilité d’en savoir plus sur les écosystèmes locaux, se promener ou encore organiser un pique-nique. Pendant le tour, il est possible d’apercevoir une très large variété de plantes, animaux et insectes vivant au sein de cette mystérieuse forêt. Par ailleurs, il existe de nombreuses autres attractions à voir dans le parc, comme un pont écologique, des aéroglisseurs, un moulin à vent, un jardin pour les pique-niques, un village pour les enfants, une route écologique, marcher pieds nus sur du scorie, un café flottant et un travail artistique de la taille des arbres.

Ecole confucianiste Haposeowon (합호서원)

Ecole confucianiste Haposeowon (합호서원)

123     2018-12-03

262-6, Wonhapgang 1-gil, Yeondong-myeon, Sejong-si
+82-44-211-4022

Haposeowon est le foyer des tablettes de Munseonggong An Hyang, un précurseur du confucianisme Sung (période tardive de l'ère Goryeo). Il fut construit en 1716 et nommé ‘sanctuaire Anjabyeolmyo’ par An Gyeong-sin, An Gyeong-in, An Gyeong-jeong et An Gyeong-sang, qui étaient les 15ème descendants de An Hyang.

Des cérémonies commémoratives y sont tenues chaque année le 3 et 9 mars du calendrier lunaire. En 1843, le sanctuaire fut renommé Haposeowon. Ce dernier fut démoli sur l’ordre du régent Daewongun durant le règne du roi Gojong.

Plus tard, les descendants de An Gyeong-sin ont reconstruit le sanctuaire dans le temple Haposa dans le but de réaliser des cérémonies en l’honneur de An Hyang. En 1931, des bâtisses additionnelles ont été construites et les descendants de An Bae-ho ont négocié une reconstruction du sanctuaire avec les étudiants. En 1949, l’école confucianiste fut rénovée avec l’accord des 218 écoles confucianistes de la nation.

De nos jours, l’association des érudits de l’académie confucianiste de Yeongi organise des célébrations en l’honneur de An Hyang le 12 septembre du calendrier lunaire.

La cloche divine du roi Seongdeok (성덕대왕신종)

4097     2018-12-11

186, Iljeong-ro, Gyeongju-si, Gyeongsangbuk-do
+82-54-740-7500

La cloche divine du roi Seongseok est la plus grande cloche coréenne conservée à ce jour. Elle mesure 3,75 m de haut, 2,27 m de diamètre de pince et de 11 à 25 cm de large. Son poids affichait 18,9 tonnes lorsque le Musée National de Gyeongju l’a fait peser en 1997. La cloche fut façonnée pour rendre hommage au roi Seongdeok. Elle fut terminée en 771 et baptisée « cloche divine du roi Seongdeok ». Toutefois, comme elle avait été installée dans le temple Bongdeoksa, on l’appelait également « cloche de Bongdeoksa ». La cloche était également connue sous le nom de « cloche Emillé », d’après une légende selon laquelle un enfant serait offert en sacrifice pour permettre à la cloche de produire des sons. Le son « em-ee-lé » évoque un mot en coréen traditionnel qui signifie « maman ».

Le tuyau tubulaire situé au sommet de la cloche, qui aide le son à résonner, est une caractéristique unique des cloches coréennes. Le yongnyu, l’anneau qui sert à accrocher la cloche, a été décoré en forme de tête de dragon. Des motifs en arabesque se trouvent sur l’épaule, et l’endroit où l’on frappe la cloche est en forme de lotus. Sa magnifique conception et ses méthodes de gravure personnifient les talents des artisans de la période Silla unifiée. Plus de mille caractères chinois sont gravés sur la cloche, et sa beauté et son intégrité ont été soigneusement préservées bien que 1 300 ans se soient écoulés.