Tourisme - informations de Voyage Corée

Mt. Bugaksan (북악산)

Mt. Bugaksan (북악산)

4145     2021-04-08

Samcheong-dong, Jongno-gu, Seoul-si
+82-2-765-0297


Séoul est entourée de montagnes, dont les principales sont Bugaksan, Namsan, Naksan et Inwangsan. Bugaksan, située au Nord de Séoul, est la plus haute d’entre elles, et c’est la partie Sud des monts Bukhansan. Elle est également appelé Baekaksan.

Les remparts de Séoul longent la crête de la montagne et Changuimun (également appelée Jahamun), l’un des quatre petits portails entourant la ville fortifiée au temps de la dynastie Joseon, est situé du côté Ouest de la montagne, à côté de Inwangsan. Passant entre Changuimun et la colline Arirang Jeongreung, la route Bugak Skyway offre une vue panoramique du centre-ville de Séoul. Elle passe aussi par diverses monuments tels que Changuimun et le pavillon Bukak. Au Sud, au pied de la montagne Bukak se trouve également le parc Samcheong.

Les montagnes Inwang (à l’Ouest de Bugaksan) et Naksan (à l’Est) étaient considérées comme des emplacements idéaux selon les préceptes du Feng Shui. Réputée pour son robuste granit, la montagne Inwang a été le théâtre de nombreuses attaques de tigres durant la fondation de la dynastie Joseon. D’après la légende, le roi a supplié la divinité de la montagne d’envoyer les tigres au-delà de la rivière Yalu. Mais si les tigres ont été bannis de Inwangsan, une tigresse enceinte a été autorisée à rester dans la montagne. Ses bébés se sont multipliés et ont fait de Inwangsan un endroit terrifiant, infesté de tigres.

La route Inwang Skyway relie l’Est de Insangwan à Bugaksan. La face Est de Inwangsan a été transformée en zone résidentielle de luxe alors que Guksadang (littéralement « Le Sanctuaire National ») a été déplacé de Namsan à l’Ouest de la montagne dans les années 1920. Encore aujourd’hui, les chamans exécutent des exorcismes et des rituels pour honorer les divinités de la montagne dans ce sanctuaire.

Musée Seokbujak (석부작박물관)

Musée Seokbujak (석부작박물관)

1851     2021-04-08

8941, Iljudong-ro, Seogwipo-si, Jeju-do
+82-64-739-5588

Le Musée Seokbujak est basé sur le thème des 3 symboles de l'île de Jéju : les pierres, le vent et les femmes. On peut y voir 30000 pierres de basalte de diverses formes qui sont dispersées dans le vaste parc. A l'entrée du Open Hall, se trouvent pas moins de 1000 espèces végétales sauvages comme l’Adonis Amurensis et l’Aceriphyllum rossii. Les visiteurs peuvent également fabriquer des Seokbujak, qui sont des pierres de basalte dans lesquelles on y a creusé un trou et inséré des arbres ou des fleurs.

Île Gapado (가파도)

Île Gapado (가파도)

325     2021-04-08

Gapa-ro, Daejeong-eup, Seogwipo-si, Jeju-do
+82-64-794-7130

L'île de Gapado se situe à 5.5 km du port Moseulpo, au sud de Seogwipo-si à Jéju-do.

Le néerlandais Hendrik Hamel accosta par hasard sur la côte de Jéju et présenta plus tard l'île à l'occident. L'île possède un monument à la mémoire d'Hamel, érigé pour honorer sa contribution à Jéju. Le festival de l'orge verte de Gapa s'y tient chaque année en mai, et vous pourrez y aller en ferry à partir du port Moseulpo, deux fois par jour.

Ruelle des plats de poulet à Dongdaemun (서울 동대문 닭한마리 골목)

Ruelle des plats de poulet à Dongdaemun (서울 동대문 닭한마리 골목)

439     2021-04-08

14, Jong-ro 40ga-gil, Jongno-gu, Seoul
+82-2-2236-9135

La rue des plats de poulet à Dongdaemun se situe près des complexes de shopping à Dongdaemun et abrite à la fois de nouveaux et d'anciens restaurants spécialisés dans les plats de poulet notamment dans le plat dak kalguksu (soupe de nouilles et de poulet).

Village du Idong Galbi à Pocheon (포천 이동갈비마을)

Village du Idong Galbi à Pocheon (포천 이동갈비마을)

91     2021-04-08

2078, Hwadong-ro, Pocheon-si, Gyeonggi-do

La zone du Dong Galbi à Pocheon est apparue dans les années 1960 avant de devenir une zone de restauration très populaire dans les années 1980 pour nombre d'employés avant que le nom de 'Idong Galbi' ne se popularise à travers le pays.
Ce plat était préparé avec de la viande 'Hanu', c'est à dire de la viande de boeuf de qualité supérieure et de provenance coréenne (aujourd'hui les restaurants utilisent pour la plupart de la viande importée), sans ajouter d'exhausteur de goût.
Nous vous conseillons d'accompagner votre repas avec l'alcool Idong Makkeoli-do, une spécialité locale.

Rue des plats de nouilles au blé noir du village culturel Hyoseok (효석문화마을 메밀음식거리)

Rue des plats de nouilles au blé noir du village culturel Hyoseok (효석문화마을 메밀음식거리)

1843     2021-04-08

31, Gipung 3-gil, Pyeongchang-gun, Gangwon-do
+82-33-330-2771

Le site du village Hyoseok est notamment connu pour être le lieu de naissance du romancier coréen Lee Hyo-seok. Le lieu est aussi connu pour ses vastes champs de fleurs de sarrasins. Cette caractéristique a été rendue célèbre par l'auteur Lee Hyoseok qui a beaucoup écrit sur ce phénomène naturel de sa ville natale. Il existe par ailleurs de nombreux repas et boissons préparés avec cette fleur dans la localité.

Rue de Uijeongbu Budaejjigae (의정부 부대찌개거리)

Rue de Uijeongbu Budaejjigae (의정부 부대찌개거리)

1120     2021-04-08

7, Hoguk-ro 1309beon-gil, Uijeongbu-si, Gyeonggi-do
+82-31-828-2951

La rue majeure de Uijeongbu Budaejjigae (의정부 명물찌개거리) est le lieu où les restaurants locaux ont commencé à être construits en 1998. Vous pourrez y goûter le budae jjigae (부대찌개, “ragout de l’armée”, une épaisse soupe coréenne) qui est réalisée en faisant bouillir des ingrédients occidentaux comme du jambon, des saucisses, haricots américains mixés avec du kimchi (plat traditionnel coréen à base de légumes marinés avec des assaisonnements variés) et de la pâte de piment. Le budae jjigae est l’un des plats les plus appréciés de type “fusion” et est vu comme le plat qui incarne la mémoire de la guerre de Corée ; il a été nommé budae jiigae car il était communément trouvé près des bases américaines. La soupe était également appelée « Johnson Tang » après l’ancien président américain Lyndon B. Johnson.

Jungangno, là où on trouve la soupe de spécialité locale, est la mecque virtuelle de la culture de rue. La rue de Uijeongbu Budaejjigae n’est pas seulement un lieu pour profiter de la nourriture délicieuse, la rue Rodeo est également un endroit populaire de rassemblement pour les jeunes, et l’agitation et le bruit du marché Jeil, est juste en bas de la rue.

Plage de Naksan (낙산 해수욕장)

Plage de Naksan (낙산 해수욕장)

28700     2021-04-08

59, Haemaji-gil, Yangyang-gun, Gangwon-do
+82-33-670-2518

Depuis son ouverture en1963, la plage Naksan ne cesse de gagner en popularité. Les visiteurs apprécient particulièrement la dense forêt de pins le long de la plage. La plage se distingue par ses 4km de littoral et de sable blanc mais aussi par ses petites vagues ce qui en fait une plage appréciée du jeune public.

Autour de la plage, on compte des sites touristiques comme le temple Naksansa, l'une des grandes attractions de la région Gwandong, ou encore le pavillon Uisangdae, un endroit parfait pour profiter des levers de soleil. Il est aussi possible d'accèder aux beaux paysages du mont Seoraksan, étant donné que ce dernier ne se situe qu'à 10 min en voiture.

Île Biyangdo (비양도)

Île Biyangdo (비양도)

1535     2021-04-08

146, Hallimhaean-ro, Jeju-si, Jeju-do
+82-64-796-7522

L'île Biyangdo peut être vue directement de la plage Hyeopjae, située au nord-ouest de Port Hanrim. Le mot « Biyang » signifie « survoler », et fait référence à la légende que l'île Biyangdo a atterri à cet endroit après avoir survolé la Chine 100 ans auparavant. L'île est toute petite et constitue un paysage pittoresque avec le parc Hallim, la plage Hyeopjae et le port Hallim. Au centre de l'île se trouvent deux cratères où l’on peut admirer des fleurs sauvages Frutescens Villebrunea, le seul endroit de Corée où l’on peut les voir dans leur milieu naturel. L'île abrite aussi plus de 80 espèces de poissons et de plantes marines diverses.
Biyangdo est une destination populaire pour la pêche en été. Bien qu’elle ne s’élève qu’à 114 mètres d’altitude, elle offre un point de vue à couper le souffle sur la grande montagne volcanique Hallasan (appelées Orée dans le dialecte local). On peut aussi admirer toute la beauté des lignes côtières et la plage Hyeopjae scintillante. On peut trouver quelques petites maisons près du quai au pied du Pic Biyang, ainsi que d'un vieux phare, ce qui ajoute encore plus de charme.
Les visiteurs peuvent accéder à l'île par bateau au départ du Port Hallim. Le trajet a lieu deux fois par jour à 9h00 et 15h00. Veuillez toutefois noter que pendant les vacances et les week-ends, le trajet n’a lieu qu’une fois par jour, à midi. Il faut environ 15 minutes du Port Hallim à Biyangdo.
* Port Hallim: +82-64-796-7552

Parc marin de Changwon (창원해양공원)

857     2021-04-08

62, Myeongdong-ro, Jinhae-gu, Changwon-si, Gyeongsangnam-do
+82-55-712-0425

Situé à Jinhae-gu (Changwon), le parc marin Changwon est un endroit idéal pour en savoir plus sur la culture et l’histoire marine. Les principales installations incluent une salle sur l’histoire des batailles navales, une salle d’’exposition sur les navires de guerre et un parc à thème sur la vie marine. La salle sur l’histoire des batailles navales est située dans un immeuble de 2 étages, d’une taille totale de 1 880m². Le rez de chaussée est articulé autour de plusieurs salles d’expériences variées sur les batailles navales de l’est et de l’ouest, utilisant des équipements ultramodernes. Le 2ème étage est dédié à l’importance des forces navales et à ‘Jinhae’, avec pour thèmes : « Les forces marines et navales » et « Jinhae, une base marine très avancée ». La salle d’exposition sur les navires de guerre met en valeur un contre-torpilleur de 119m de long, 35m de hauteur et pesant 2500 tonnes. Ce dernier fut utilisé par les forces américaines durant la guerre de Corée. On y trouve par ailleurs un vaisseau de guerre de très grande vitesse pesant 110 tonnes, montrant au public la vie quotidienne des équipiers de la marine. Les salles principales du navire, comme la salle des machines, la cabine du capitaine et la salle de « statégie » sont également présentées, et les visiteurs peuvent même manipuler certaines armes de guerre. Le parc à thème sur la vie marine est situé à l’intérieur d’un immeuble en forme de gastéropode et dont les 1er, 2ème et 3ème étages représentent respectivement la mer, la terre et le ciel. Il existe en plus une salle d’expériences pratiques, une salle vidéo et une salle d’exposition spéciale sur les ecosystèmes marins.

Rue Bandaengi à Incheon (hareng aux grands yeux) (연안부두 밴댕이회무침거리)

1391     2021-04-08

24-1, Yeonanbudu-ro, Jung-gu, Incheon


Les zones de Gwanghwado et Incheon sont connues pour leurs grosses prises de bandaengi (harengs aux grands yeux). La réputation s’est développée en partie grâce à une petite rue qui a commencé à servir des spécialités d’il y a 30 ans et a continué à gagner en popularité.

Située à Guwol-dong en face du centre de la culture et des arts de Incheon, la zone s’est élargi et de même pour la variété de plats servis. Les visiteurs peuvent essayer le bandaengi préparé en tranche façon sashimi, grillé ou avec de la soupe épicée. Pour cette espèce particulière de hareng, les habitants locaux pensent que son goût est meilleur en mars et en avril, lorsqu’ils arrivent à leur plus grande taille. Les bandaengi sales font également d’excellents plats d’accompagnements pour les plats coréens.


* Le bandaengi est l’un des nombreux types de poissons proies dénommées « Soeo » pour leur lutte acharnée dans les filets de pêche. Les «Soe» ont des organes internes qui sont proportionnellement plus petits que les autres espèces de poissons et sont connus pour leur nature fougueuse. On pense que cet attribut représente une vie pleine de stresse et c’est pourquoi beaucoup de coréens surnomment « bandaengi » les personnes étroites d’esprit et colériques.

Temple Hangnimsa à Sejong (학림사(세종))

129     2021-04-08

353, Waryong-ro, Sejong-si
+82-44-867-2635

Le temple Hangnimsa fut construit pour les nonnes bouddhistes. Alors que son origine reste inconnue à ce jour, il est réputé pour avoir été bâti sous le rocher Hakbawi sur le mont Seohaksan il y a plus de 600 ans. Le temple fut déterioré avec le temps mais renové en avril 1965 et renommé Anyangsa à l’occasion. Le nom a été modifié en 1985 par Hangnimsa après la reconstruction du hall Daeungjeon et du dortoir.