Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)

  • Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)
  • Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)
  • Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)
  • Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)
  • Quartier des antiquaires Insadong (인사동 고미술거리)

Description

Situé au centre de Séoul, le quartier Insadong a été toujours le cœur de la culture coréenne pendant plus de 600 ans depuis le début de la Dynastie « Joseon » (1392-1910). Le « Dohwaseo », l’école de la peinture de cette dynastie s’y trouvait également. Habituellement, « Insadong » désigne la zone du rond-point « Ankuk-dong » jusqu’au parc « Tapgol » du Jongro 2(i)-ga, en passant par le carrefour Insadong. Ce quartier a pour caractéristique ses petites ruelles ramifiées de l’avenue centrale. Baptisé « Merry’s Area » depuis longtemps, Insadong est toujours considéré comme le quartier commercial favori des étrangers qui visitent la Corée du Sud.
De vieux livres jusqu’à des céramiques, proposés à divers prix
Plus de quarante pour cent des antiquaires du pays sont installés dans le quartier Insadong. Mais comparés aux marchands d’autres quartiers, souvent, ils proposent plutôt des articles de grande valeur. Les prix vont de 10 mille wons jusqu’à des centaines de millions de wons. Nombreuses boutiques vendent livres antiques, peintures et calligraphies. Parmi les antiquités favorites figurent peintures antiques, céramiques, ustensiles de bois, métalleries. Les antiquaires de Insadong proposent des poteries de terre de la dynastie « Tongil Silla » jusqu’aux « baekja » (poterie blanche) de la dynastie Joseon. Quant aux nationalités des touristes étrangers qui visitent le quartier, elles sont variées comme japonaise, chinoise, française, américaine, etc., mais les Japonais sont relativement nombreux. Insadong est visité principalement en printemps et en automne, et il est relativement moins fréquenté en hiver.
Les prix et les catégories d’acheteurs diffèrent considérablement selon les articles. Les livres antiques sont en général demandés par les touristes chinois et japonais connaissant les caractères chinois, mais plus souvent achetés par les japonais qui profitent de la haute valeur du yen. Les acquéreurs de ces vieux livres jaunis vont du professeur d’histoire au collectionneur d’antiquités. Les prix varient aussi de 10 mille wons jusqu'à 30 millions de wons. Les articles de très haute valeur ne sont pas souvent exposés dans les vitrines et les antiquaires ne veulent pas les vendre facilement. Les livres d’archéologie et d’histoire sont les plus cotés par les acheteurs. Leurs prix se négocient souvent avec les antiquaires, pourtant sachez que certaines boutiques vendent à prix fixe. Pour ce type de librairie, « Tongumunkwan » est la plus connue. En entrant dans cette petite bouquinerie, vous verrez de vieux livres entassés remplir tous les murs de la librairie. Fondée par le grand-père de la famille et tenue actuellement par son petit-fils, elle représente l’histoire du quartier. C’est un endroit qui vaut absolument la peine d’être visité, même si vous n’avez pas spécialement l’intention de faire des achats.

Les poteries sont les principaux articles représentant ce quartier et elles sont très demandées par les touristes étrangers. Depuis que la reine d’Angleterre, Elizabeth, visitant le quartier, a fait des compliments sur la beauté de la poterie coréenne en avril1999, elles sont de plus en plus demandées par nombreux touristes de différentes nationalités. Leurs prix vont de 10 mille wons jusqu’à 10 millions de wons. Le style favori est la bouteille rouge au prix de 100 et 200 mille wons. Pour choisir une bonne bouteille rouge, la couleur doit être claire et le son de résonance doit l’être également quand vous la faites sonner avec vos doigts. « Park Young-Suk Yo » et « Haedong Godoja » sont des magasins connus. Le premier a été rendu célèbre par la visite de la reine Elizabeth. Quelques-uns des styles majeurs de poteries sont des « Saenghwal Jagi » et des pots simples, qui sont les adaptations modernes de la poterie blanche représentant la dynastie Joseon. Le deuxième magasin est reconnu pour ses poteries de meilleure qualité. «Goseohwa » est également un des articles représentatifs du quartier Insadong où se trouvent beaucoup de galeries d’art.

Nombreuses sont celles qui vendent des antiquités y compris des peintures orientales, et il y en a aussi qui proposent également des peintures contemporaines. « Dongmundang » et « Gonghwarang » sont les galeries les plus connues. La dernière vend principalement des oeuvres conçues par les successeurs du président de l’ancienne association de l’art, ainsi que des livres et documents liés à l’art antique. « Naraksil » et « Gayajae » sont des boutiques de meubles et d’articles antiques. Le premier vend des meubles de qualité tels que des étagères et le second
vend non seulement des meubles, mais également des statues de Bouddha en pierre et des tuiles. Avec ces magasins, « Toto’s Old Articles » est aussi une boutique connue qui vend les articles de l’histoire moderne coréenne avant et après la libération du pays. Bien qu’elle n’ait pas d’œuvres d’art traditionnel, elle propose des articles anciens. Elle évoque les souvenirs des manuels scolaires, des poupées et accessoires des années 50 et 60. Les prix ne sont pas chers, ce qui attire même ceux qui veulent faire du lèche-vitrines.

Récemment, un autre type de divertissement a été introduit dans le quartier Insadong. Suite à la désignation d’un « quartier sans voitures », plusieurs sortes de spectacles y sont organisées. Le marché aux puces où se font des achats et des ventes autour d’antiquités, d’oeuvres d’art et de livres, se tient tous les dimanches. Vous y trouverez des spécialités régionales de tout le pays ainsi que des antiquités importées par les étrangers, ce qui vous donnera un aperçu de la tradition folklorique du pays. Ce quartier est aussi intéressant avec ses peintures murales.

Lors de vos achats à Insadong, n’oubliez surtout pas de vérifier que votre article comporte l’étiquette «made in Korea (fabriqué en Corée) ». Car récemment, nombre de produits chinois y ont été introduits tels que tasses à thé, cadres et petites peintures. Il arrive souvent que les touristes étrangers achètent des produits chinois tout en pensant qu’ils proviennent de Corée. Enfin, n’oubliez pas de vous munir d'un plan avec indication multilingue. Vous perdrez moins de temps à chercher un magasin, un restaurant ou un café si vous vérifiez d’avance leurs adresses. Les plans sont disponibles au sous-sol du bâtiment de l’office du tourisme coréen situé à proximité ou dans d’autres offices du tourisme qui se trouvent aux environs.


Contactez-nous

+82-2-732-2235


Comment ça marche?

Demandes de renseignements et d'information : - Ligne info Tourisme +82-2-1330 (coréen, anglais, japonais, chinois)
- Pour obtenir plus d'info +82-2-732-2235~40 (coréen, anglais, japonais)

Heures : 10:00 ~

Les articles en vente : produit d'art traditionnel, antiquaires traditionnels etc

Informations du magasin : Quelques conseils
1. Faites vos achats après avoir comparé les prix en visitant plusieurs magasins.
2. Vérifiez que c’est un produit coréen. Les produits chinois sont en général moins chers.
3. Prenez en considération qu’il est possible de baisser le prix de 10 %, mais il y a des magasins qui ne proposent que des prix fixes.
4. Profitez du marché aux puces qui a lieu le dimanche.
5. Amenez le plan du quartier expliqué en français ou en anglais. Cela vous aidera à avoir un aperçu sur le quartier Insadong.


Position

29, Insadong-gil, Jongno-gu, Seoul-si